ThéCalin vous remercie de votre achat.

Comment choisir votre Pai Mu Tan ou Pivoine Blanche ?

Pai Mu Tan est la traduction phonétique française de « Pivoine Blanche », le nom chinois de ce thé blanc. En caractères chinois cela donne : 白牡丹 ou Bai Mu Dan en pinyin.
Les thés blancs sont les thés qui subissent la transformation la plus simple : flétrissage puis séchage. Non fermentés et pratiquement pas oxydés, les thés blancs sont des thés riches en polyphénols antioxydants. On trouve maintenant du thé Pai Mu Tan issu de l’agriculture biologique.
Rafraîchissants et pauvres en théine, ils accompagnent merveilleusement les chaudes journées et soirées d’été.
Des études récentes menées en laboratoire ont prouvé que les thés blancs réduisaient le stockage des graisses dans le corps (adipogenèse) et favorisaient leur élimination (lipolyse).

Thé blanc

Les meilleurs thés blancs sont produits dans la province côtière du Fujian dans le centre-est de la Chine.
Les plus connus sont Aiguille d'Argent ou Bai Hao Yin Zhen, Pivoine Blanche ou Pai Mu Tan et GongMei.
Les thés blancs sont des thés hauts de gamme très raffinés et onéreux, généralement réservés aux amateurs éclairés. Le Pai Mu Tan est le thé blanc le plus facile d’accès, tant au niveau de la saveur que du prix.
D'une liqueur* jaune-orangée, claire et lumineuse, le Pai Mu Tan a une saveur douce, subtilement zestée, au parfum de fleurs et de fruits mûrs.
Avant infusion, ce thé présente sous la forme d’un bourgeon duveteux plus une ou deux feuilles.

Pai Mu Tan ou Pivoine Blanche

En dépit de son nom, ce thé n'est pas parfumé avec des fleurs de pivoines ou ni aucune autre fleur. En Chine, la pivoine blanche est un symbole de beauté et de féminité, le nom donné à ce thé est le reflet de la délicatesse de ses arômes et de sa saveur.
C’est un très léger et très rafraîchissant, très apprécié en été. Il est recommandé de le boire nature afin ne pas masquer sa subtile saveur. Sucre, lait ou citron sont donc à proscrire.
Les thés blancs ne sont pas encore très connu, mais on commence à les trouver à la carte des salons de thé et généralement il s’agit de Pai Mu Tan.
Hélas, déjà victime de son succès naissant certains producteurs (sous la pression des revendeurs ?) fabriquent des Pai Mu Tan de moindre qualité ou des copies dont la saveur n’a rien à voir avec celle d’un véritable Pai Mu Tan d’origine « Fujian » récolte de printemps certifiée.

Ne vous laissez pas tromper pas une copie ou par un Pai Mu Tan de mauvaise qualité.

Trois choses sont importantes à examiner pour savoir quelle est la valeur du Pai Mu Tan que vous avez sous les yeux :
- La provenance et la date de la récolte,
- l’aspect physique du thé et de la liqueur,
- l’arôme et la saveur de la liqueur.

Pai Mu Tan ou Bai Mu Dan

La provenance.

Seuls les thés blancs récoltés au printemps, dans la province du Fujian, ont droit à l’appellation Pai Mu Dan.

Aspect des feuilles et des bourgeons d’un Pai Mu Dan avant infusion.

Le Bai Mu Tan, comme les autres thés blancs, est un thé qui n’a subi qu’un flétrissage et un séchage et normalement aucune oxydation. Les feuilles doivent donc être majoritairement de couleur vert clair avec une minorité de feuilles plus foncées, les bords sont légèrement enroulés et le dos généralement couvert d’un discret duvet blanc. Les bourgeons sont vert pâle, presque blancs et intégralement couverts d’un fin duvet blanc.
Les Pai Mu Dan de grade A sont constitués d’un beau bourgeon duveteux accompagné d’une ou deux jeunes feuilles fines, sans aucune trace d’oxydation, c’est-à-dire d’une couleur vert clair à kaki clair. Les feuilles légèrement oxydées (kaki foncé à marron) ou brisées sont rares.
La liqueur est jaune pâle, lumineuse et sans impureté.
Les Pai Mu Dan de grade B se distinguent des grades A par le fait que l’on trouve quelques feuilles oxydées. L’infusion est jaune à légèrement orangée.
Les Pai Mu Dan de grade C contiennent beaucoup de feuilles oxydées dont infusion donne une liqueur plus foncée tirant franchement sur l’orangé. Les bougeons duveteux sont rares et souvent légèrement oxydés. Beaucoup de feuilles sont cassées.

Pai Mu Tan grade A, B, C

La saveur de la liqueur.

Le Pai Mu Tan a une saveur très raffinée, délicatement zestée, légèrement sucrée, aux parfums de fleurs et de fruits mûrs. Il ne doit présenter aucune astringence et supporter 3 à 5 infusions selon le grade.
Les grades A peuvent être infusés à 5 reprises et dégagent des arômes et une saveur plus subtile qu’un grade C.
En cas d’infusion prolongée ou de l’utilisation d’une eau trop chaude, les grades C peuvent s’avérer légèrement tanniques, ce n’est jamais le cas pour les grades A et B.

  • liqueur* : dans le vocabulaire spécifique du thé, on appelle « liqueur » le résultat de l’infusion des feuilles de thé. Le terme infusion est réservé à la méthode de préparation du thé : verser de l'eau chaude sur les feuilles thé puis à laisser en contact quelques minutes. Retour
  • Comment choisir votre Pai Mu Tan ou Pivoine Blanche ? : vos commentaires (4)

    • Eric dit :

      Posté le 03/03/2017

      Bonjour vous dites que l'on peux infuser plusieurs fois le thé mais la question que je me pose est le thé ne perd t'il pas ses qualités médicinales comme ses antioxydant?? Merci d'avance pour votre réponse

    •       Thecalin dit :

      Posté le 06/03/2017

            Le fait d’infuser plusieurs courtes fois permet d’extraire globalement la même quantité d’antioxydants que si l’on infuse qu’une seule longue fois mais évite d’avoir trop d’amertume.

    • Wozette dit :

      Posté le 13/12/2016

      Bonjour, j'ai découvert le thé blanc en goutant me Pathivara White du Népal.
      Le conaissez vous? Que pensez vous du thé pivoine blanche en comparaison avec celui la ? J'aimerais racheter du thé blanc mais j'hésite entre les 2.
      Merci

    •       Thecalin dit :

      Posté le 14/12/2016

            Je ne connais pas le Pathivara White du Népal mais effectivement ce thé blanc, d’un point de vu « aspect des feuilles » ressemble beaucoup à nos thés blancs Pivoine blanche Bai Mu Dan qui ont l’avantage d’être moins chers.
      Par ailleurs, nous vendons nos thés sous forme d’échantillons pour quelques euros ce qui permet de faire des tests sans avoir à acheter 50 ou 100 g.

    • elisabeth dit :

      Posté le 19/09/2016

      Ayant acheté du thé blanc Pai Mu Tan de la province de Hunan, ferme Qingshan , je doute de son authenticité car sa couleur est très foncée après infusion. La marque est:”King’s Crown”
      Je l’ai payé 1,99 Euros les 27 gr.les 18 sachets
      Merci pour la réponse.

    •       ThéCâlin dit :

      Posté le 23/09/2016

            Il est possible qu’il s’agisse d’un vieux thé blanc Pai Mu Tan car en vieillissant, les feuilles s’oxydes et donnent une couleur rouge orangée (proche de celle d’un thé noir) à l’infusion.
      Toutefois, le gout ne trompe pas, s’il s’agit bien d’un Pai Mu Tan, on doit retrouver la saveur d’un thé blanc.

    • jacques dit :

      Posté le 22/03/2013

      A quel prix doit-on payer 100gr du A, B et C et si on se fait passer du B est-ce qu’on à les mêmes propriétés que le A merci.

    •       Thecalin dit :

      Posté le 26/09/2016

            Les prix dépendent du producteur, de la date de la récolte, du terroir, des intermédiaires et de l’âge du thé (certain vieux thés blancs sont très chers).
      Nous ne vendons pas de grade C mais sur notre site, le prix du A est environ 30% supérieur à celui du B.
      Les propriétés « médicinales » du A et du B sont les mêmes car les deux grades présentent peu de feuilles oxydées, par contre la saveur des grades A est plus subtile que celle des B.

    Laisser un commentaire

    A lire avant de proposer un commentaire
    En laissant un commentaire vous autorisez le site de ThéCalin.com à le mettre en ligne tel quel. Les messages à caractères racistes, haineux ou insultants ainsi que les liens seront supprimés. La totalité ou une partie de votre message est modifiable sur simple demande de votre part.
    * Champ obligatoire