ThéCalin vous remercie de votre achat.

La durée et les conditions optimales de conservation du thé.

De nombreux clients de notre site sont surpris par la diversité des modes de conservation et par des DLUO (date limite optimale d’utilisation) indiquées sur les étiquettes et variables ou inexistantes. Nous allons d’ailleurs nous mettre en conformité avec la nouvelle réglementation et remplacer, sur nos nouvelles étiquettes, la date limite d’utilisation optimale (DLUO) par la date de durabilité minimale (DDM) exprimée par la mention : A consommer de préférence avant le… quand celle-ci est applicable.
En effet, le thé a ce point commun avec le vin ou le fromage : il se conserve plus ou moins longtemps, dans des conditions variables et dans certains cas, les vieux thés deviennent de véritables trésors.

Pu’Er cru

Comment conserver votre the de façon optimale ?

La méthode choix sera fonction du type de thé :

- Les thés verts, et les WuLong faiblement oxydés se conservent au froid (réfrigérateur ou congélateur) dans un récipient ou sachet hermétique car leurs arômes sont fragiles.

- Les thés noirs, les WuLong torréfiés ou fortement oxydés se conservent à température ambiante dans un contenant fermé (boite à thé par exemple). La forte oxydation des feuilles et /ou la torréfaction vont en quelque sorte fixer les arômes. Le plus grand risque est donc de les contaminer par d’autres produits odorants comme les épices ou les thés parfumés ou bien de les laisser moisir dans une ambiance trop humide.

Différents WuLong

- Les Pu’Er sont des thés « vivants » qui ont besoin de respirer pour évoluer et s’améliorer en vieillissant. On va donc les laisser dans leur emballage papier d’origine, à température ambiante dans une pièce pas trop humide pour éviter le développement de moisissures et éloigné de sources d’odeurs. Pour accélérer le vieillissement, il est possible de « délacer » une galette et de la conserver en jarre. A l’inverse, pour conserver le caractère primeur et vif d’un Pu’Er cru ou la saveur subtile d’un Pu’Er blanc, il faut les conserver au froid. Les Pu’er en vrac se conserveront dans une boite non hermétique ou dans une jarre.

- Les thés blancs vont également s’améliorer en vieillissant.
A propos des thés blancs, un dicton chinois précise que la première année, c’est simplement une boisson désaltérante, la troisième année, c’est devenu un médicament et la septième, c’est un véritable trésor.
Vieux thé blanc
Si le thé blanc est compressé, l’idéal est de le laisser dans son papier d’emballage d’origine. S’il est en vrac on le conservera comme le Pu’Er vrac et si vous souhaitez garder intacts les arômes, le froid s’imposera.

La date optimale de consommation de votre thé.

Le thé comme la pluspart des produits secs ne deviendra jamais toxique en vieillissant par contre certains thés vont perdent leurs arômes, d’autres rester stables et enfin certains vont s’améliorer, il n’y a donc rien a craindre du point de vue de la santé à consommer du vieux thé.

Voici les durées de conservation maximales que ThéCâlin vous conseille :

- 18 mois pour les thés verts.
- 36 mois pour les thés parfumés.
- 36 mois pour les thés noirs.
- 24 à 36 mois pour les WuLong (ou OoLong).
- 12 à 18 mois pour les infusions.
- Pas de limite pour les thés blancs.
- Pas de limite pour les Pu’Er (sauf Pu’Er blanc 36 mois).

Laisser un commentaire

A lire avant de proposer un commentaire
En laissant un commentaire vous autorisez le site de ThéCalin.com à le mettre en ligne tel quel. Les messages à caractères racistes, haineux ou insultants ainsi que les liens seront supprimés. La totalité ou une partie de votre message est modifiable sur simple demande de votre part.
* Champ obligatoire