ThéCalin vous remercie de votre achat.

Des extraits de thé blanc induisent une activité brûle graisse et inhibent le stockage des graisses

Il s’agit de la traduction et de la vulgarisation d’un article scientifique publié dans la revue « Nutrition & Metabolism » en mai 2009 (1).
Les thés blancs sont les plus raffinés et les plus rares des thés. Du fait d'un procédé de fabrication peu oxydant, les thés blancs sont riches en catéchines (polyphénols du thé) ce qui leur confère beaucoup de vertus médicinales dont une action brûle graisse.
Les thés blancs les plus connus s’appellent Aiguille d’argent (Bai Hao Yin Zhen) et Pivoine blanche (Bai Mu Dan ou Pai Mu Tan).
Dans la médecine traditionnelle chinoise, le thé blanc est conseillé aux personnes qui souffrent de diabète ou de maladies cardio-vasculaires.

But de l’étude.

Afin comprendre comment des substances naturelles influencent la lipolyse * et l'adipogenèse **, les auteurs ont étudié les effets d’un extrait de thé blanc (30 grammes de thé blanc pour un litre) sur les cellules humaines qui participent au stockage de la graisse (adipocytes *** et préadipocytes **** ).

*: Dégradation des graisses afin de fournir de l'énergie.
**: Fabrication du tissu graisseux et stockage des graisses par certaines cellules.
***: Cellules spécialisées dans le stockage de la graisse.
****: En stockant des graisses, les préadipocytes se transforment en adipocytes.

Résultats.

Les cellules impliquées dans le stockage des graisses sont cultivées en présence de quantités croissantes d’extrait de thé blanc (0 ; 0,1% ; 0,25% ; 0,5% et 0,75%) et la quantité de triglycérides accumulée par les cellules est mesurée.
Parallèlement, la toxicité de l’extrait de thé blanc est étudiée sur les mêmes cellules et pour les mêmes quantités.
La dégradation des triglycérides abouti entre autre à la libération de glycérol par les cellules graisseuses. Pour mesurer l’activité brûle graisse du thé blanc, les cellules graisseuses sont cultivées en absence (témoin) ou présence de 2% d’extrait de thé blanc et le glycérol libéré est dosé.
Les auteurs ont également étudié l'efficacité de l’extrait de thé blanc à limiter le stockage des graisses par les cellules.

L’extrait de thé blanc diminue la quantité de triglycérides accumulés par les cellules graisseuses.

Le thé blanc induit une diminution du stockage des triglycérides

Si l’on considère que l’accumulation de triglycéride est de 100% pour le témoin (cellules cultivées sans extrait de thé blanc), l’extrait de thé blanc diminue la quantité de triglycérides stockés jusqu’à plus de 30%.
La photo ci-dessous, prise au microscope, illustre bien le phénomène. Les triglycérides sont colorés en jaunes. Ils sont stockés sous forme de gouttelettes microscopiques. En présence de 0,5% d’extrait de thé blanc, les gouttelettes de triglycérides sont beaucoup plus petites et moins nombreuses.

Le thé blanc induit une diminution du stockage des triglycérides visible au microscope.

L’extrait de thé blanc ne présente aucune toxicité.

L’extrait thé blanc ne présente aucune toxicité.

La viabilité des cellules est de 100% en absence d’extrait de thé blanc (témoin).
En présence d’extrait de thé blanc, la viabilité est comparable à celle du témoin, les très faibles différences observées sont liées au hasard.

L’extrait de thé blanc augmente la dégradation des triglycérides par les cellules graisseuses.

L’extrait thé blanc active l’élimination des triglycérides.

L’extrait de thé blanc a augmenté d’environ 30% la dégradation des triglycérides.

L’extrait de thé blanc limite le stockage des graisses par les cellules graisseuses.

Différents facteurs et gènes intervenant dans le stockage des graisses dans l’organisme ont été étudiés, pour les détails le texte complet en anglais est ici (2).
Les différentes expériences menées vont toutes dans le même sens : l’extrait de thé blanc régule certains gènes ou facteurs en limitant le stockage des graisses.

Conclusion.

L'augmentation des maladies liées à l'obésité met en évidence la nécessité de continuer à étudier les mécanismes qui contrôle le stockage des graisses dans le corps.
Cette étude prouve qu’une solution d'extrait de thé blanc réduit efficacement la fabrication de tissu graisseux et le stockage des graisses (l'adipogenèse) et stimule la dégradation des graisses afin de fournir de l'énergie (la lipolyse).
Le thé blanc est donc une source naturelle idéale pour moduler le cycle de vie des cellules graisseuses et limiter la prise excessive de poids.

Références.

  • - (1) Söhle J, Knott A, Holtzmann U, Siegner R, Grönniger E, Schepky A, Gallinat S, Wenck H, Stäb F, Winnefeld M. White Tea extract induces lipolytic activity and inhibits adipogenesis in human subcutaneous (pre)-adipocytes. Nutrition & Metabolism 2009, 6:20. Retour
  • - (2) http://www.nutritionandmetabolism.com/content/6/1/20. Retour
  • Plan réduc

    Laisser un commentaire

    A lire avant de proposer un commentaire
    En laissant un commentaire vous autorisez le site de ThéCalin.com à le mettre en ligne tel quel. Les messages à caractères racistes, haineux ou insultants ainsi que les liens seront supprimés. La totalité ou une partie de votre message est modifiable sur simple demande de votre part.
    * Champ obligatoire