Le nouvel an chinois ou fête du printemps.

Le terme nouvel an chinois n’est pas tout à exact car cet évènement est aussi fêté dans d’autres pays d’Asie comme le Vietnam ou la Corée…
La danse du dragon fait partie de la tradition du nouvel an chinois.

Le terme nouvel an chinois n’est pas tout à exact car cet évènement est aussi fêté dans d’autres pays d’Asie comme le Vietnam ou la Corée…
La danse du dragon fait partie de la tradition du nouvel an chinois
Le terme le plus approprié est probablement « Nouvel An du calendrier luni-solaire chinois » ou plus simplement « fête du printemps, 春节,ChunJie ».

Le nouvel an chinois est le premier jour du premier mois du calendrier luni-solaire chinois, il est fêté la veille, comme pour nous la saint Sylvestre et il marque le début de la fête du printemps ( ChunJie春节 ) qui dure quinze jours et prend fin avec la fête des lanternes (YuanXiaoJie 元宵节 )

Nouvel an chinois, rites, coutumes et traditions.

La célébration du Nouvel an chinois est variable d’une province à l’autre car, la Chine est un pays multi-ethnique toutefois, certains rites et coutumes sont présents partout en Chine :

– En premier lieu, pas de Nouvel an chinois sans pétards ni feux d’artifice. Les pétards vont détoner pratiquement sans discontinuer pendant toute la première journée et la nuit du Nouvel an chinois et sporadiquement durant une semaine entière, quant aux feux d’artifice, le spectacle est inoubliable. Entre celui organisé par la municipalité, ceux offerts par les grandes entreprises ou par de richissimes familles et tous ceux acheté par des anonymes, c’est un spectacle ahurissant que l’on n’oublie pas.

Pendant plus d’une heure, on ne sait pas de quel côté tourner la tête tant les fusées sont lancées de toute part. C’est l’équivalent d’un bouquet final continuel.

Le Nouvel an chinois est aussi l’occasion de coller trois sentences et une image sur le chambranle de la porte d’entrée de son foyer afin de se débarrasser des mauvais génies de l’an passé et d’avoir de la chance durant cette nouvelle année.

Bien que ce ne soit pas le jour dédié aux défunts, lors des festivités du Nouvel an chinois, une journée est généralement consacrée aux ancêtres de la famille.
Bon nombre de Chinois profiteront de ces jours chômés pour visiter les tombes familiales, les nettoyer et présenter des offrandes : nourritures, argent factice que l’on brûle (monnaie funéraire),
bâtons d’encens trois par trois, un peu de vin chinois sur la tombe ou une cigarette allumée, selon les habitudes du défunt.

Le réveillon du Nouvel an chinois.

Le réveillon du Nouvel an chinois est certainement plus proche de notre réveillon de Noël que de notre saint Sylvestre.
C’est avant tout une fête familiale où tout le foyer se réunit autour d’un dîner pantagruélique.
La notion de famille, en Chine, correspond à ce que nous appelons foyer. Donc, traditionnellement, les grands-parents, classiquement paternels mais, ce n’est pas une règle immuable, les parents et l’enfant unique.

Le repas ne peut débuter que lorsque tous les membres de la famille sont présents.
Il comporte un grand nombre de plats et est à plus d’un titre un dîner totalement à part dans l’année.

Les festivités durent environ deux semaines pour se terminer le 15e jour du premier mois de l’année avec la Fête des Lanternes. Pendant cette période, de nombreux autres repas du Nouvel an chinois auront lieu, dans un restaurant chinois, avant et après, avec la famille élargie, avec les relations de travail, les amis, etc. durant lesquels de nombreux toasts seront portés avec la traditionnelle expression « Que la nouvelle année arrive vite », avant le jour de l’an et « Bonne année », le jour et les jours qui suivent le Nouvel an.

L’ argent de la chance du Nouvel an chinois.

Le réveillon et les autres repas du Nouvel an chinois se terminent ou commencent toujours par la distribution de « l’ argent de la chance ». Les adultes remettent aux enfants des enveloppes rouges contenant de l’ argent censé leur porter chance pendant la nouvelle année. Les parents remettent également une enveloppe aux grands-parents et les enfants, lorsqu’ils travaillent font de même à leurs parents et grands-parents.

Autrefois l’ argent du Nouvel an chinois se présentait sous la forme de cent pièces trouées de cuivre ou d’argent, liées ensemble. Elles symbolisaient cent années à vivre pour celui qui les recevait.

La danse du Dragon célèbre le Nouvel an chinois.

Contrairement à nous, les Chinois ne considèrent pas le dragon comme un animal maléfique, bien au contraire, en Chine, il incarne noblesse, bravoure et chance.
La danse du dragon, appelée « Courir ou danser avec la Lanterne-Dragon en mains » existait déjà pendant la dynastie Ming ( 1368 – 1644 EC ).
Elle est exécutée certains jours traditionnels comme le Nouvel an chinois et lors de la fête la Mi-Automne. C’est une danse folklorique spécifiquement chinoise qui reste encore aujourd’hui très pratiquée et très populaire.
Le dragon utilisé pour la danse est normalement fabriqué avec de fines lamelles de bambou, de la soie et des lampions. Il se compose de trois parties : la tête, le corps et la queue. Le corps est lui-même subdivisé en plusieurs sections selon la longueur du dragon mais traditionnellement un nombre impair.
Une poignée est fixée sous chaque section du dragon pour que les porteurs puissent la tenir.
La danse du dragon peut être exécutée de jour comme de nuit.
Pour la danse nocturne, on allume des lampes dans chaque partie du dragon, le spectacle, accompagné de feux d’artifice, prend alors une tout autre dimension.

Lors de l’exécution de danse du dragon, quelqu’un tient une sorte de ballon au bout d’un manche et court devant la tête du dragon et le dragon doit suivre.
Parmi tous les danseurs, le porteur du ballon, celui portant la tête et celui portant la queue du dragon sont les plus importants. Le porteur du ballon est en quelque sorte le maître de la danse du dragon en provoquant et contrôlant les mouvements du dragon.

Le porteur de la tête du dragon est l’âme du dragon et ses mouvements, en suivant ceux de la balle, vont influencer la fluidité des mouvements des autres parties du dragon.
Le porteur de la queue exécute régulièrement des mouvements compliqués mais ne pouvant pas voir les mouvements des autres, il se repose sur une pratique régulière. Tambours, cymbales et gongs accompagnent danse du dragon de musiques traditionnelles.
La danse du dragon est généralement exécutée par des pratiquants d’arts martiaux car elle requière endurance, force et habileté.
Chaque année, la danse du dragon est avec les pétards et les feux d’artifice une composante indispensable des célébrations du Nouvel an chinois afin
d’exprimer les meilleurs vœux pour la nouvelle année.

Ces articles pourraient vous intéresser